La protection des données personnelles est au centre des préoccupations ces temps-ci. En effet, quand on voit que les cyberattaques font perdre des millions d’euros aux entreprises, il y a de quoi se faire du soucis.

Cependant, le problème de la sécurité ne concerne pas seulement les entreprises, mais aussi les particuliers et les travailleurs. Ces derniers s’exposent quotidiennement en travaillant depuis leurs ordinateurs au bureau. Mots de passe, informations personnelles sensibles ou non, cartes de crédit… Les risques sont aussi nombreux que variés.

Dans cet article, nous vous proposons quelques solutions simple à mettre en place afin de protéger votre identité sur votre lieu de travail.

Ne renseignez jamais vos données personnelles

Dans un premier temps, repassons rapidement en revue les données sensibles que vous ne devriez jamais divulguer sur internet :

  • Votre numéro de compte bancaire : c’est un non ! Aucun site ne vous demandera de numéro de compte bancaire. Si vous devez réaliser une transaction en ligne, vous aurez besoin uniquement de votre numéro de carte bleue. Si vous devez transmettre vos informations bancaires à un employeur, vérifiez l’authenticité de ce dernier avant de se faire.
  • Votre date de naissance : vous n’avez pas idée de ce que représente une date de naissance pour un pirate informatique. Cette information vaut de l’or et peut donner accès à de nombreuses informations. Qui plus est, beaucoup de personnes utilisent leur date de naissance comme mot de passe, ce qui n’est pas une idée brillante…
  • Votre numéro d’assurance sociale : Encore une fois, c’est le genre d’information sensible que vous ne devez divulguer sous aucun prétexte. Le numéro de sécu pourrait ouvrir de nombreuses portes dans votre vie privée pour toutes personnes mal intentionnées.
  • Vos mots de passe : ça peut paraître évident, mais rappelons-le quand même. Vous pouvez en plus renforcer la sécurité de vos mots de passe en en utilisant un différent pour chaque site internet. Pour se faire sans vous y perdre, utilisez un logiciel de gestion de mots passe.

Si vous appliquez ces quelques mesures simples sur votre lieu de travail et dans votre vie privée, vous évitez déjà de vous plonger dans un cauchemar qui pourrait très mal finir.

Et au bureau, comment faire ?

Vous arrivez sur votre poste de travail, vous vous connecter à votre ordinateur professionnel via un identifiant et un mot de passe que vous a fourni votre employeur, et votre journée de travail commence. Peut-être que vous travaillez pour une grosse entreprise qui traite avec des données sensibles, peut-être pas. Dans tous les cas, vous devez vous assurez que ces données ainsi que les votre sont en sécurité.

Antivirus

Dans un premier temps, vous pourriez vérifier la présence d’un antivirus sur l’ordinateur et la qualité de ce dernier. Un antivirus est essentiel pour protéger votre ordinateur des logiciels malveillants. Ces derniers peuvent s’installer sur votre ordinateur à votre insu et vous dérobez des données sans même que vous le réalisiez. Un bon antivirus est donc absolument nécessaire. Si votre ordinateur n’en dispose pas, demandez immédiatement à votre employeur de vous en fournir un.

VPN

Un VPN est un logiciel vous permettant de passer par l’intermédiaire d’un serveur partagé par des milliers d’utilisateurs avant de vous connecter à internet. De nombreuses entreprises les utilisent avec leurs employés. Les VPN vous permettent de naviguer sur internet dans l’anonymat et protègent votre connexion en la verrouillant à toute personne indésirée. Si vous ne disposez pas de VPN Mac ou Windows (suivant le système d’exploitation que vous utilisez), demandez à votre employeur de vous le fournir.

Ne vous connectez pas sur des pages personnelles depuis votre lieu de travail

Ne laissez pas trainer vos données personnelles sur un réseau qui n’est pas votre réseau domestique si possible. Par exemple, évitez de vous connecter à votre adresse mail personnelle au travail, utilisez plutôt votre mail professionnel. Pareil pour tout ce qui est réseau sociaux. Remettez vos échappés sur Facebook et Instagram à plus tard afin d’éviter toutes fuites de données sur un réseau dont la sécurité peut laisser à désirer.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, la protection de ses données personnelles, que ce soit dans le cadre de la vie privée ou dans le cadre professionnel, passe avant tout par la responsabilité de chacun. Certes, des logiciels tels que les VPN peuvent renforcer la sécurité de vos données, mais c’est avant tout à vous de faire attention lors de votre navigation.

Alors ne cliquer pas sur les liens suspects, ne communiquez pas de renseignements personnels et faites bien attention à ce que vous partagez.

Nous espérons que cet article vous a été utile et que vous y avez trouvé les réponses que vous cherchiez. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires Nous nous efforcerons d’y répondre le plus rapidement possible.

E-démocratie

Le terme e-démocratie a commencé à se populariser à partir du milieu des années 90. Le terme était à la base cyberdémocratie (cyberdemocracy en anglais). “E-démocratie”

#J_Hack : comment contourner la censure et la surveillance ?

Est-il prudent d’utiliser Skype pour contacter des dissidents syriens ? Prend-t-on un risque en se connectant à un réseau wifi public ? Faut-il impérativement chiffrer “#J_Hack : comment contourner la censure et la surveillance ?”